home





MES TABLEAUX N’ONT DE VALEUR QUE PAR LE REGARD DES AUTRES…

Vous entrez dans une partie de moi-même , dans mon intérieur , mon quotidien.

Douceur de certains « coins » de ma vie, violence sur d’autres lieux intimes, tels sont les reflets d’une errance qu’est la mienne.

Mes « coins » de vie ne sont étalés que pour donner naissance à la jolie raison d’aimer la vie : La couleur.

Les traits sont épurés , voire déformés. Les couleurs ne mentent pas , elles parlent à votre place , elles vous accompagnent , vous agressent , vous invitent…

Les couleurs m’aident à me « dénuder » un peu plus.

Pas besoin de mots , juste quelques lignes ça et là , des taches , des écorchures , mais aussi des sourires , sur le visage de mes toiles.

Il n’est pas utile de contempler les montagnes au loin, si nos yeux ne voient pas ces petites choses qui font notre vie.

Mes toiles sont une réflexion sur moi-même , où le présent se heurte au passé , où il n’y a ni vainqueur ni vaincu , ni regret s et remords .  Juste une envie d’aller voir au prochain coin de rue , voir ce que la vie me propose.

Mes tableaux sont des petits cailloux , jetés  par ci par là , non pas pour retrouver mon chemin , il n’y a pas de retour possible , mais pour que chacun d’entre vous en ramasse un et le garder comme un présent .

Il y en aura d’autres sur mon chemin de couleur ; C’est ma richesse , ma joie , ma douleur , ma raison de vivre , ma passion.

Permettez que je partage ce moment avec vous…

Serge Amarger


Parcours artistique

Je suis né en 1960 à Saint Flour (Cantal).

Je suis entré à l’école des Arts décoratifs de Limoges en 1980.

Installé à Toulouse entre 1983 et 1999, j’ai été contraint de travailler dans un autre domaine que celui de l’art.

Mais en 1995, suite à une formation de restauration d’œuvres d’art, j’ai repris la pratique de la peinture : aquarelle, pastel, acrylique, huile, encre…

J’ai participé à plusieurs expositions de peinture à Toulouse ou j’ai reçu des prix d’aquarelle.

En 1999, je m’installe à Châtel-Montagne (Allier) afin d’y ouvrir un atelier d’art.

Depuis, j’ai participé à de nombreuses expositions collectives : Clermont-Ferrand, Cusset, Vichy, mais aussi en Roumanie pour des expositions personnelles.

En septembre 2009, j’ai présenté un nouveau travail avec Marcel Mulot, peintre connu et reconnu à Châtel Montagne.

Je donne des cours de peinture pour les adultes et les enfants, et j’interviens souvent auprès des établissements scolaires pour des ateliers d’art plastique.

Mon travail actuel est basé sur les pigments et la matière. D’autres toiles sont peintes avec des encres de couleur.

Enfin la peinture au couteau est aussi une de mes façons favorites de m’exprimer.

 


Paysages intérieurs, paysages intimes...

Les œuvres récentes de Serge Amarger, ses « paysages intérieurs » représentent l’aboutissement actuel d’un parcours qui lui a permis de façon constante d’enrichir ses techniques picturales pour parvenir, toujours avec pudeur, à une intimité qui nous émeut. Cette grande sincérité qui nous touche n’appartient pas seulement à l’artiste : elle est aussi celle de l’homme.

Sa peinture lui ressemble à l’évidence, elle est avant tout généreuse.

Serge Amarger est d’abord, comme tous les grands artistes, peintre ou sculpteur, un excellent dessinateur. Il maîtrise le trait, la forme et la lumière pour donner vie et consistance à quelques traits jetés sur le papier. Son sens de la perspective, son talent pour le « trompe l’œil » lui permet de dépasser le simple acte de « reproduire » dont beaucoup se seraient contentés et qui ferait le bonheur de ceux qui pensent que le « don » est un bienfait venu d’ailleurs. Serge Amarger sait que l’art ne se résume pas à ces voies immatérielles et magiques, mais qu’il naît d’un travail réel, souvent acharné, parfois douloureux, sur la matière, sur la couleur et sans doute sur soi-même, pour parvenir à dire autre chose que l’évidence.

En recréant son univers familier, il ne se contente pas de le reproduire, il le transcende : le téléphone devient «l’attente », le bocal de citrons est « gourmand », le bouquet est « lumière ». Nous ne regardons plus le pot de terre, la petite boîte bleue cachant son secret, la lampe au rayon de vie comme nous aurions pu voir ces objets dans notre univers journalier… Les châssis vont se peindre, les peintures sortent des pots, coulent des tubes, les bouteilles s’empilent, vides ou pleines… La pensée vagabonde…

Dans ses petits formats empruntant aux encres les teintes subtiles, aux toiles la texture et le grain, il nous conduit dans des rêves parfois tourmentés, dans des tragédies suggérées – les taureaux – qui complètent son regard de l’existant recréant ainsi l’équilibre toujours délicat entre le réel et le rêve.

J’aime l’œuvre de Serge Amarger parce qu’elle est authentique et personnelle, forte et fragile, colorée et nostalgique, intime et généreuse, tragique et malicieuse. Finalement elle est la vie.

Que de beaux voyages peut-on ainsi faire en soi-même !

Le talent c’est de savoir les faire partager. Ne serait-ce pas le désir intime de Serge Amarger ?

 

Pierre-Henri VINAY

Directeur de la Galerie ZART 03

 




 







© Copyright 2010 Design et Réalisation Trifiro-Développement