home


Edith IBERT
http://www.edith-ibert.com

Pour Edith IBERT, la création est, en quelque sorte, une première nature !

Dans une vie emplie de voyages, de séjours lointains, de cultures différentes, le retour en pays bourbonnais a transcendé son regard nourri de mondes divers.

Cette richesse accumulée par les « éloignements » et les « ailleurs » lui a sans doute permis de retrouver la proximité de la nature que l’habitude ou la répétition ne permettent plus toujours de percevoir.

Edith IBERT a retrouvé l’exceptionnelle beauté de l’écorce, de la feuille, de la pierre.

Elle s’est imprégnée des formes, des textures et des couleurs auprès desquelles on passe si souvent sans percevoir leur richesse, leur variété, leur originalité et leur unicité. Elle a retrouvé la fraîcheur et la subtilité d’une nature prolixe et exubérante.

Ce regard aigu sur son environnement, rempli d’admiration et de respect, a guidé son chemin de créatrice : ne pas imiter, mais recréer l’émotion et nous conduire à la partager.

Abstraite, sans doute au premier regard (Edith IBERT ne s’embarrasse pas des chapelles), concrète puisqu’elle peint ce qui nous entoure, l’artiste nous fait cheminer dans un rêve à la fois proche et lointain. Sa « focale », très spécifique, embrasse tout un univers recréé à travers un détail.

Pour réussir à donner une vie à son regard, Edith IBERT a cherché les techniques les plus variées et les plus adaptées, de l’acrylique à la peinture à l’huile, du mortier au ciment, du papier à la poudre marbre… Les médias choisis sont fonction de son émotion afin de susciter la nôtre. Ils savent ne pas s’imposer mais servir l’intention et le projet.

Merci à Edith IBERT de prendre tous les risques pour nous offrir des œuvres originales, à la fois proches et distanciées et de nous accueillir dans son voyage.

Pierre-Henri VINAY, Directeur de la Galerie ZART 03   - Juillet 2008


Edith Ibert interroge dans sa peinture l'organique, le végétal, le minéral. Mais l'interrogation en peinture est une expérience. Expérimenter la matière c'est palper, toucher, sentir, mettre en forme.
Et la forme dans cette œuvre ne s'embarrasse pas de contours. Elle vient de l'intérieur de la matière et de la mémoire.

Edith Ibert ... pose la matière sur la toile avec délicatesse. Sa touche reçoit de sa part une attention presque mystique…A l'acte de peindre correspond forcément un sens.

La conversion du geste ordinaire en geste pictural par le travail réfléchi, ressenti, utile. La pertinence du geste. Mais aussi et surtout sa portée. Elle peint pour saisir comment la matière pigmentée, appréhendée, saisie, scrutée et organisée de sa main ouvre la voie aux questionnements de l'esprit.

C'est une voie autre que celle de la parole ou bien du son puisqu'elle est sentie, elle est tangible. Peindre est un geste physique, expérimental, technique pétrissant une transcendance. Quand l'apôtre Thomas incrédule et curieux pose son doigt sur la plaie ouverte du Christ pour atteindre la spiritualité, il recourt à un étrange procédé.

En vue d'un but similaire, Edith Ibert aussi s’essaye aux techniques. Elle a commencé par peindre sur de la soie. Puis elle apprend la technique de la fresque, celle au couteau. Elle travaille les pigments. Quand la technique devient conscience d'elle-même, elle cesse d'être bête…Elle promet ! Le miracle de la peinture tient à cet empirisme là. Elle se nourrit d'elle-même dès qu'elle s'accorde aux exigences en mouvement de l'esprit. Edith Ibert en est profondément convaincue…

Dans « Acanthes », une œuvre sur bois, elle réinterprète librement les feuilles des enluminures qu'elle a découvertes dans des livres, mélangeant leurs formes déchiquetées à celles qui rappellent le givre ornant les vitres d'un train qui traverse en hiver la campagne de la Russie glaciale… Ses nombreux voyages et les images qu' offrent les différents coins du monde dans sa peinture, elle les retrouve.

Avec sa voie claire et confiante elle dit: "Vous ne le savez peut- être pas… Je suis autodidacte. Quand je peins, je suis heureuse"!

Ileana Cornea Paris octobre 2005  (extraits)


CV de l'artiste

- Peintre autodidacte.

- Séjourne à Brazzaville (Congo) de 1982 à 1990 et découvre la couleur.

- Exposition annuelle à l’hôtel PLM de Brazza.

- Rejoint l’atelier Tiphaine 20 rue St Nicolas Paris 12e de 1996 à 1999.

- Peinture à l’huile / acrylique / Technique de la fresque / du Trompe l’œil

- Travail sur pigments / Technique du couteau / Dessin d’après modèle vivant.

- S’intéresse à la matière et à la texture.

- Suit des cours de dessin modèle vivant à l’Ecole des Beaux Arts de Paris de 2002 à 2006.

 

SOURCE D’INSPIRATION : la nature surtout les arbres et l’écorce des arbres.

 

- Angliciste aux racines terriennes, Edith Ibert a beaucoup voyagé avant d’enseigner l’anglais.

- Très proche des poètes romantiques anglais, elle pense que la nature, source inépuisable d‘inspiration,

permet  à l’artiste d’appréhender le divin.

- Le rôle de l’artiste est d’ouvrir l’homme profane au divin par le biais de l’imagination et la recherche de la beauté.

- Admire les Primitifs italiens, Vermeer et Turner, l’art brut de Dubuffet, la texture des toiles de  Tapiès,  Nicolas de  Staël ainsi que Soulages.

- Demeure persuadée que la création artistique résulte de la collaboration de la matière et de l’esprit.

 

 EXPOSITIONS:

Mai 1999 Galerie Art Présent rue Quincampoix Paris 03

*Avril 2000 Auberge des Mûriers La Ferté-Hauterive 03

Février 2001 SMBA Médiathèque de Moulins 03000

Novembre 2001 Galerie Artitude Paris 07

*   Novembre 2002 Galerie Moret Moulins 03

Exposition permanente 2003/04 Galerie Claire de Villaret Paris 05   

*   Décembre 2004 ARGR Boulogne 92100

*   Janvier 2005  au CC de Brunoy 91100

*   Juillet – Août 2006 Novotel les Halles Paris 01

*   Exposition permanente 2006/ 07 Château de St Géran de Vaux 03340

*   Décembre 2006 Salle Malraux Yerres 91335

*   Janvier-Février 2007 Sofitel les Célestins Vichy 03

Du 30 mars au 1er Avril Salon du Lyons Club de Brunoy 91100

*  Octobre / Décembre 2007 L’Œnothèque Paris 09

*  Juillet à Septembre 2008 Galerie ZART 03 Jaligny 03

 

Du 6 au 15 Octobre2008 SMBA Médiathèque de Moulins 03000

* L’Agalerie du 2 au 29 Mars 2009 Moulins 03000

Espace CréA Moulins 03000 en permanence du 11/ 2009 au 11/2010

Galerie Colas Paris 03 en 2009

*Galerie CréA Moulins 03000 octobre 2010

Galerie Jardin Communic’Art Paris 75014 en 2010

54e Salon des Arts Bourbonnais Vichy03200

Salon  La Grande Motte septembre 2010

* Exposition personnelle

  Récompenses :   Mention spéciale du jury SMBA de Moulins pour «  Reflets » 2002

                             Prix de la ville de Moulins pour « Embrasement automnal » 2003


 

 

- Peintre autodidacte.

- Séjourne à Brazzaville (Congo) de 1982 à 1990 et découvre la couleur.

- Exposition annuelle à l’hôtel PLM de Brazza.

- Rejoint l’atelier Tiphaine 20 rue St Nicolas Paris 12e de 1996 à 1999.

- Peinture à l’huile / acrylique / Technique de la fresque / du Trompe l’œil

- Travail sur pigments / Technique du couteau / Dessin d’après modèle vivant.

- S’intéresse à la matière et à la texture.

- Suit des cours de dessin modèle vivant à l’Ecole des Beaux Arts de Paris de 2002 à 2006.

 

SOURCE D’INSPIRATION : la nature surtout les arbres et l’écorce des arbres.

 

- Angliciste aux racines terriennes, Edith Ibert a beaucoup voyagé avant d’enseigner l’anglais.

- Très proche des poètes romantiques anglais, elle pense que la nature, source inépuisable d‘inspiration,

permet  à l’artiste d’appréhender le divin.

- Le rôle de l’artiste est d’ouvrir l’homme profane au divin par le biais de l’imagination et la recherche de la beauté.

- Admire les Primitifs italiens, Vermeer et Turner, l’art brut de Dubuffet, la texture des toiles de  Tapiès,  Nicolas de  Staël ainsi que Soulages.

- Demeure persuadée que la création artistique résulte de la collaboration de la matière et de l’esprit.

 

 EXPOSITIONS:

                            Mai 1999 Galerie Art Présent rue Quincampoix Paris 03

                                  *Avril 2000 Auberge des Mûriers La Ferté-Hauterive 03

Février 2001 SMBA Médiathèque de Moulins 03000

Novembre 2001 Galerie Artitude Paris 07

*   Novembre 2002 Galerie Moret Moulins 03

Exposition permanente 2003/04 Galerie Claire de Villaret Paris 05   

*   Décembre 2004 ARGR Boulogne 92100

*   Janvier 2005  au CC de Brunoy 91100

*   Juillet – Août 2006 Novotel les Halles Paris 01

*   Exposition permanente 2006/ 07 Château de St Géran de Vaux 03340

*   Décembre 2006 Salle Malraux Yerres 91335

*   Janvier-Février 2007 Sofitel les Célestins Vichy 03

Du 30 mars au 1er Avril Salon du Lyons Club de Brunoy 91100

*  Octobre / Décembre 2007 L’Œnothèque Paris 09

*  Juillet à Septembre 2008 Galerie ZART 03 Jaligny 03

Du 6 au 15 Octobre2008 SMBA Médiathèque de Moulins 03000

* L’Agalerie du 2 au 29 Mars 2009 Moulins 03000

Espace CréA Moulins 03000 en permanence du 11/ 2009 au 11/2010

Galerie Colas Paris 03 en 2009

*Galerie CréA Moulins 03000 octobre 2010

Galerie Jardin Communic’Art Paris 75014 en 2010

54e Salon des Arts Bourbonnais Vichy03200

Salon  La Grande Motte septembre 2010

* Exposition personnelle

 

       Récompenses :   Mention spéciale du jury SMBA de Moulins pour «  Reflets » 2002

                                   Prix de la ville de Moulins pour « Embrasement automnal » 2003


 



 







© Copyright 2010 Design et Réalisation Trifiro-Développement